Newsletter-Avril 2024

Devoir de vigilance : adoption de la directive par le Parlement européen
 

Après des semaines de feuilletons rythmées par de nombreux rebondissements, la directive sur la diligence raisonnable en matière de durabilité des entreprises (ci-après CSDDD), a été finalement adoptée par le Parlement européen le mercredi 24 avril 2024. Le texte avait suscité de nombreuses controverses entre les États européens, le Comité des représentants permanents de l’Union européenne (COREPER) n’étant parvenu à un accord que le 15 mars dernier après de multiples reports. La directive, dont les obligations ont été allégées au fil des négociations, s’inscrit plus largement dans un mouvement normatif de responsabilisation des entreprises européennes, poussé en ce sens par une pression accrue des parties prenantes. 
Dalloz 30/04

IA et RGPD : la CNIL donne ses recommandations
Le 11 octobre 2023, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), a lancé une consultation sur le développement des intelligences artificielles (IA). 43 sociétés y ont répondu et ce lundi 8 avril, elle a publié ses premières recommandations. À travers 7 fiches, l’institution éclaire le cadre juridique et donne de bonnes pratiques. Il s’agit d’aider les professionnels à concilier développement d’une IA et respect du règlement général sur la protection des données (RGPD). Elle souhaite montrer que ce dernier ne freine pas l’innovation.
Le premier conseil de la CNIL : définir une finalité
La CNIL a tenu compte de l’AI Act, l’encadrement européen de la technologie, qui devrait être prochainement adopté. Pour développer et former une intelligence artificielle, d’incroyables quantités de données sont utilisées. Des données pouvant avoir un caractère personnel, sensible. La première fiche incite à définir un objectif précis derrière la création d’une IA. Cela afin de « limiter les données personnelles que l’on va pouvoir utiliser pour l’entraînement, afin de ne pas stocker et traiter des données inutiles ».
Siècle Digital 09/04
Our state of the industry survey reveals risk managers’ top concerns for 2024
Our 2024 State of the Industry survey reveals a risk profession that is evolving, with more practitioners than ever moving beyond insurance buying to focus on enterprise risk management. But with new threats emerging at a dizzying rate, the pressure is on to improve controls and communicate your value. Sara Benwell reports.
Risk management looks very differenttoday than it did 10 years ago.
While over a third of risk managers still have responsibility for risk transfer solutions, such as insurance, our research shows that mitigation is the most common area of responsibility, selected by 83% of respondents.
Strategic Risk 03/04
Pas de transition réussie sans un leadership climatique du conseil d’administration
Face à l’urgence climatique, les entreprises doivent se transformer. Le conseil d’administration, en tant qu’organe de gouvernance, a un rôle crucial à jouer pour impulser et soutenir cette transition.
Hors norme. Ainsi fut 2023. Chaque mois de l’année a connu un nouveau record de chaleur mondial, battant ceux de 2022, qui était déjà exceptionnelle. Face à ce constat alarmant qui se prolonge en 2024, les entreprises ne doivent pas s’habituer et entrer dans une « routine » de la catastrophe. Elles doivent plutôt s’adapter à cette nouvelle réalité en adoptant des stratégies résilientes.
Le conseil d’administration, bien que souvent discret, joue un rôle crucial dans ce défi. Il a en effet l’opportunité de développer et d’imposer un véritable leadership climatique.

Harvard Business Review 30/03
Les nouveaux défis de l’ESG dans les opérations de M&A
Grégoire Lepigeon, associé, Coblence Avocats et Salomé Khanoyan, avocate expliquent comment les enjeux ESG transforment la stratégie M&A et la manière de l’exécuter, et évoque les nouvelles opportunités et défis pour les acteurs du M&A.
Longtemps relégués au second plan, on assiste à une prise en compte croissante des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les stratégies des entreprises en réponse tant aux aspirations du public qu’aux impulsions réglementaires françaises et européennes.
Le renforcement du devoir de vigilance, les obligations de reporting de la directive Corporate Sustainability Reporting Directive (CSRD) applicables depuis le 1er janvier 2024 et la création par la Cour d’appel de Paris d’une chambre dédiée à ces sujets sont autant de signaux envoyés par les pouvoirs publics afin d’inciter les entreprises non seulement à quantifier les données ESG mais aussi à les intégrer à leur prise de décision dans une logique de responsabilisation de l’économie.
Le monde du droit 29/04
L’absentéisme en entreprise se maintient à un niveau elevé
Basé sur le traitement anonymisé des déclarations sociales (DSN) de plus de 3 millions de salariés, l’Observatoire de la vie en entreprise d’Axa permet chaque année de faire un point assez précis sur « la santé et la qualité de vie au travail » des Français.
Indicateur clé de cette étude, le taux d’absentéisme s’affiche à 4,2 % sur 2023. Un taux en recul de 0,3 point sur un an. Mais cette baisse est « en trompe-l’œil », précisent les auteurs de l’étude, qui rappellent que la vague Omicron (Covid-19) de début 2022 avait occasionné une explosion des arrêts maladie et donc une augmentation anormale du taux d’absentéisme cette année-là. En réalité, ce taux progresse régulièrement depuis plusieurs années et s’inscrit dans une « dynamique structurelle de hausse de l’absentéisme ». Entre 2019, dernière année de référence avant la crise sanitaire, et 2023, il est ainsi passé de 3,2 % à 4,2 %, soit une progression de 30 %.
Les Echos 30/04
Montée en puissance du responsable IA : le conseil d’administration d’une entreprise doit-il posséder un poste similaire ?
La montée en puissance du responsable au sein des cadres supérieurs souligne ce changement, étayant l’importance croissante de l’IA dans le leadership de l’entreprise. Toutefois, cela soulève une question essentielle : cette approche prospective ne devrait-elle pas également s’appliquer au conseil d’administration ? Des études récentes soulignant le besoin urgent d’une gouvernance de l’IA. Il est clair que les conseils d’administration doivent non seulement s’adapter à l’intégration de l’IA dans la stratégie de l’entreprise, mais également la contrôler de manière proactive.
L’IA au sein du conseil d’administration
Bien que l’IA ait le potentiel d’améliorer la prise de décision stratégique, les discussions sur son utilisation et sa gouvernance au sein du conseil d’administration n’en sont qu’à leurs débuts.
Forbes 29/04
L’entreprise doit-elle s’adapter à chacun ?
La même règle ne peut plus s’appliquer à tous, il faut que l’entreprise donne dans une forme de « semi-mesure ».
La montée de l’individualisme, phénomène sociétal, impacte particulièrement les entreprises. Depuis la survenue du Covid et l’avènement du travail à distance, chacun attend que l’entreprise lui offre un cadre de travail qui correspond à sa situation particulière.
L’un vient d’avoir un second enfant et a besoin de passer plus de temps chez lui. Un autre, passionné de surf, souhaite avoir plus de temps de vacances pour s’adonner à son sport. Une troisième a des parents en fin de vie en province et doit pouvoir télétravailler de chez eux pour les accompagner.

Les Echos 01/05
Plusieurs fois par mois, les consultants d’Arengi partagent avec vous leurs réflexions et bonnes pratiques, au cours de webinars interactifs et dynamiques !
 
Lors de ce webinar Lionel d’Harcourt,  Associé co-fondateur d’Arengi a donné ses astuces pour évaluer les scénarios de corruption simplement et efficacement grâce à un outil ergonomique et collaboratif : ArengiBox. 
Intéressés par nos webinars ? 
Inscrivez-vous pour recevoir les invitations !
Je m’inscris
Dans cette section, découvrez le témoignage d’un consultant Arengi et/ou d’un chef de projet ArengiBox sur les coulisses d’une mission, un sujet d’actualité ou une expertise métier…
Piloter un portefeuille de projets par la gestion des risques

” La gestion de projet est souvent un exercice d’équilibre délicat entre les objectifs à atteindre et les risques à gérer à chaque jalon. Et lorsqu’il est question de cartographie des risques du projet, cela est souvent vécu comme des travaux supplémentaires pour des équipes mobilisées sur le projet lui-même.
Chez Arengi, nous sommes convaincus qu’une méthodologie adaptée permet de relever ce défi. Car il est essentiel d’apporter un peu de formalisme à des menaces perçues intuitivement, tout en s’appuyant sur l’existant (résultats, organisation, comitologie) pour éviter de doubler les travaux et de trop mobiliser les expertises.
Il existe effectivement déjà des approches qui sont assimilées à des analyses de risques (financières, commerciales, techniques, santé/sécurité, environnement…), propres à chacun des projets, avec des règles d’évaluation qui leur sont spécifiques. L’enjeu est de proposer une approche globale qui consolide ces sujets avec des risques managériaux, organisationnels, réglementaires, capacitaires… pour créer une vue haute, un langage et une appréciation communes de leurs impacts.
Cette vision consolidée à travers une cartographie dédiée permet également de poser les bases d’une comparabilité entre plusieurs projets, et donc, d’un pilotage en portefeuille.
C’est ici le second enjeu, avoir à disposition un outil pour comparer les projets de manière objectivée, permettre leur hiérarchisation et ainsi donner au management les clés pour un éclairage décisionnel et l’ élaboration de stratégies d’arbitrage et d’allocation des ressources.
Chez Arengi, cette vision est mise en pratique à travers nos offres d’accompagnement par des consultants expérimentés et des outils de pilotage avec ArengiBox. Dans un contexte où les exigences en termes de coûts, qualité et responsabilités sont de plus en plus élevées, une gestion efficace des risques devient indispensable pour assurer le succès et la pérennité des projets. ” 

  

Fanny Dreyfous-Ducas
            Directrice 
                                                               
Vous êtes à la recherche d’un outil pour piloter vos démarches de maîtrise des risques ? Découvrez notre solution ArengiBox, sans plus tarder prenez RDV avec un de nos chefs de projet !
JE PRENDS RDV
Tweeter Tweeter
Envoyer Envoyer
Partager Partager
Vous avez apprécié notre newsletter, mais n’êtes pas abonné ? C’est le moment : Risques & Gouvernance Newsletter
Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, Tous droits réservés.