Newsletter Janvier-Février 2021


  



 
  

Cyber : les villes de plus en plus ciblées par des attaques informatiques  

Flambée d’attaques informatiques contre les mairies en France
Menace sur la ville ! Depuis quelques mois, de plus en plus de métropoles françaises doivent faire face au fléau des cyberattaques. Uniquement au mois de janvier, Angers, La Rochelle et Annecy ont signalé avoir été victimes de tentatives d’extorsion de fonds suite à l’introduction d’un logiciel malveillant dans le système informatique de leurs mairies.
Le danger guette la France entière. Vincennes et Alfortville, en banlieue parisienne, ont été ciblées en 2020, mais aussi la petite commune d’Aulnoye-Aymeries (9.000 habitants) dans le Nord ou encore Marseille, la deuxième ville du pays. Au total, l’an dernier, 159 collectivités locales ont officiellement déploré une cyberattaque…

Les Echos 26/01

L’Anssi commence à détailler son plan pour sécuriser les collectivités territoriales

Guillaume Poupard l’avait mentionné au mois de novembre lors de son audition devant les sénateurs : pour sécuriser les collectivités territoriales, l’Anssi entend piocher dans le plan de relance mis en œuvre par l’Etat. Au total, l’Anssi dispose de 136 millions d’euros à réinvestir dans le cadre de ce plan de relance, et une partie de cette somme sera utilisée pour soutenir et aider les collectivités territoriales qui souhaitent remettre à niveau la sécurité de leur système d’information.
ZDNet 08/01  

Un phénomène qui ne se limite pas aux frontières de la France 

Un hacker a tenté d’empoisonner l’eau potable d’une ville en Floride

Un pirate informatique a réussi à pénétrer dans le système d’information du traitement des eaux de la ville d’Oldsmar en Floride, vient de révéler un responsable local. Le criminel a tenté d’augmenter le niveau d’hydroxyde de sodium dans le circuit d’approvisionnement, connu sous le nom de soude caustique, mettant ainsi en danger les 15 000 habitants de cette ville américaine.
L’ingestion de soude caustique, utilisée pour contrôler l’acidité de l’eau, peut provoquer des dommages irréversibles à l’œsophage et à l’estomac car il s’agit d’un agent corrosif. 
L’Usine Digitale 09/02

 
  

Economie et financement

 

 

 

  

Les tiers-lieux toujours en quête d’un modèle économique
Il n’existe pas de définition officielle de ces espaces mais on peut tout de même les présenter ainsi les tiers-lieux, appelés aussi espaces de travail partagés et collaboratifs désignent des lieux de travail où la créativité peut naître entre différents acteurs, où la flexibilité répond aux difficultés économiques du champ entrepreneurial. Encore sous le radar des médias, des institutions publiques et de l’État, les tiers-lieux connaissent depuis quelques années un véritable engouement. Un destin que Patrick Levy-Waitz, président de l’association France Tiers-Lieux, attribue à la convergence de divers facteurs : l’envie de « faire », la réforme de l’apprentissage, l’avènement du télétravail, la volonté de préserver l’environnement et le rôle « des makers » durant le confinement.
Maddyness 06/01

 

 

 

  

Collectivités territoriales : quel bilan pour les métropoles ?  

Un peu plus de 10 ans après leur création, quel est le bilan des métropoles, ces grandes agglomérations aujourd’hui au nombre de 22 qui concentrent population, activités et richesses économiques, mais aussi difficultés sociales ? La délégation aux collectivités territoriales organisait une table ronde le 4 février 2021 autour d’experts mais aussi d’élus.

 
  

Réformes de l’action publique

 

 

 

  

Le préfet : quel nouveau rôle dans l’organisation administrative française ?
L’évolution des fonctions préfectorales est révélatrice des évolutions de l’État, en particulier dans ses relations avec les acteurs locaux. Or si le préfet est toujours le dépositaire territorial de la puissance étatique, sa fonction a évolué sous l’influence de la décentralisation ou de la modernisation de la gestion publique.
Le préfet incarne l’État sur le territoire. Selon l’article 72 de la Constitution, il est le « représentant de l’État, représentant de chacun des membres du Gouvernement » dans le cadre d’une circonscription territoriale, en principe le département. La fonction première du préfet est donc d’appliquer localement les politiques du Gouvernement, dont il est en quelque sorte le bras armé territorial. Selon le mot célèbre d’Odilon Barrot, « c’est le même marteau qui frappe, mais on en a raccourci le manche ».

Vie publique 21/12

 

 

 

  

Boîte à outils pour la gestion des données territoriales
Pour accompagner les collectivités territoriales dans la gestion de leurs données, la Banque des Territoires met à disposition une boîte à outils.
Avec l’accélération de la numérisation de l’économie et de la société, de plus en plus de données sont créées dans les territoires. Elle proviennent de sources diverses (système d’information de la collectivités ou d’un délégataires, objets connectés, relevés GPS…) et sont produites par une multitude d’acteurs (les collectivités, les acteurs privés, les citoyens…). Tous les secteurs de l’économie et toutes les compétences des collectivités sont concernés : de l’éclairage public à l’arrosage automatique, des services scolaires à l’eau potable, de la vidéoprotection au transport… De plus en plus abondantes, ces données représentent ainsi une source d’information essentielle et incontournable pour la connaissance des territoires et le pilotage des politiques publiques.

Banque des territoires 07/01

  

Actualité des collectivités

 

 

 

  

Empreinte environnementale du numérique : le Sénat introduit une stratégie numérique responsable des territoires
Le 12 janvier 2021, le Sénat a adopté à la quasi-unanimité en première lecture, avec modifications, la proposition de loi visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France (cf. encadré). Terminaux, réseaux, centres de données… : le texte vise toute la chaîne numérique et incite à la « sobriété numérique ». En effet, les échanges dits « dématérialisés » s’appuient bel et bien sur des matériels à l’origine d’une pollution invisible. La consommation de données mobiles 4G augmente de près de 30 % par an, la fabrication des terminaux nécessite eau, énergie, métaux très peu recyclés… Le risque, en l’absence de mesures sérieuses : atteindre un coût collectif de 12 milliards d’euros en 2040, selon la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat qui a créé, fin 2019, une mission d’information « Empreinte environnementale du numérique », présidée par le sénateur de l’Ain, Patrick Chaize.
Weka 02/02

 

 

 

  

Classement des métropoles les plus RSE de France : Toulouse peut mieux faire 
On ne peut pas être à la pointe dans tous les domaines. Ainsi, Toulouse, quatrième métropole de France par sa population, ne se situe qu’à la septième place des plus RSE de France, selon le classement que publie, ce mardi 9 février, la Fondation Oïkos. Basée à Toulouse, Lille et Paris, cette dernière s’est donnée pour mission « la promotion et le développement de l’entreprise responsable » (son président, Rémi Demersseman est également directeur de la publication du Journal Toulousain, ndlr.) Selon l’étude, un peu moins de 10% des structures toulousaines de plus de 200 salariés ont engagé une démarche de Responsabilité sociétale des entreprises. « Nous n’en sommes qu’au début : il y a encore tout un écosystème à développer sur le territoire autour de cette question. 
Le Journal Toulousain 09/02

  

Pour aller plus loin

 

 

 

  

Birds of Change dresse des oiseaux éboueurs pour nettoyer nos incivilités
C’est un prototype hors du commun que teste actuellement à Strasbourg, auprès de l’équipe Ethologie Cognitive et Sociale de Valérie Dufour au CNRS, la start-up marseillaise Birds for Change : une poubelle qui permet aux pies, corbeaux, corneilles et autres choucas de déposer nos ordures jetées au sol. «Notre machine est dotée d’un système autonome de récompense : un oiseau conditionné reçoit une ration de nourriture chaque fois qu’il y place un déchet qu’il a récolté, mégot, canette ou papier gras», explique Jules Mollaret, cofondateur de cette entreprise née pendant le confinement. Le caractère social du volatile fait le reste : en regardant leur congénère, d’autres vont à leur tour expérimenter l’objet et, rapidement, plusieurs dizaines d’oiseaux pourraient jouer les éboueurs dans nos rues, sur les plages ou les pistes de ski. 

Les Echos 04/01

  

Tweeter

Envoyer

Partager

 

  

Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, Tous droits réservés