Newsletter Septembre-Octobre 19




Pesticides : le bras de fer entre agriculteurs et maires se corse
 

L’utilisation de pesticides en milieu urbain inquiète de plus en plus. La preuve, dans leur lutte contre la pollution et pour l’amélioration de la qualité de vie, les maires de plus de cinquante villes ont limité à 150 mètres la distance entre les habitations et les zones d’épandage de pesticides. Mesure très controversée à l’origine de fortes tensions entre agriculteurs et habitants. Si les professionnels évoquent des pertes financières importantes, les maires mettent en avant les enjeux de santé publique. Dans ce contexte, les projets de décret et d’arrêté mis en consultation par le gouvernement pour résoudre le problème, ont déçu. Suite à  la décision de diviser par 15 la distance entre zone d’épandage et zone d’habitation, les agriculteurs s’estiment toujours lésés et les habitants toujours en danger. Par ailleurs, des ONG critiquent également les mesures proposées par le gouvernement car fondées sur des éléments, collectés il y a plus de 30 ans. La bataille sur l’utilisation des pesticides n’est donc pas prête de s’arrêter…
Les pesticides, nouvelle bataille des maires contre la pollution

Economie et financement

Finances locales : l’horizon s’éclaircit mais la vigilance est de mise
Publié en septembre dernier, le fascicule 2 du rapport de la Cour des comptes se penche sur l’évolution des finances publiques locales en 2019 ainsi que sur le dispositif de contractualisation de modération des dépenses de fonctionnement. Dans ses conclusions, la Cour confirme la tendance à l’amélioration amorcée en 2018. Cette amélioration tient d’une part à l’augmentation des concours financiers de l’Etat, d’autre part à la revalorisation des valeurs locatives entraînant une progression des taxes d’habitation et foncière et enfin à la diminution du coût des décisions de l’Etat – l’impact des normes réglementaires- pour les collectivités. Rassurante mais pas trop, la Cour des comptes redoute toujours un dérapage des dépenses de fonctionnement, qui pour mémoire ne doivent pas excéder 1,2% en moyenne par an. La prudence de la Cour est due au fait que le bilan 2018 de la contractualisation fait apparaître que les dépenses des collectivités ont été contenues en deçà des objectifs.
La bonne santé financière des collectivités locales

 

Fusion des régions : un bilan financier lourd
Dans son dernier rapport, la Cour des comptes dresse un bilan négatif des réformes territoriales initiées par le précédent gouvernement et met en exergue des surcoûts financiers assez importants. Ainsi, par exemple le regroupement territorial autour de 13 régions a engendré un surcoût de 50 millions d’euros suite à l’alignement par le haut des salaires des agents. Par ailleurs, la fusion a également poussé à la revalorisation des indemnités des élus, même si les effectifs des assemblées délibérantes et les exécutifs des nouvelles régions ont été réduits. Enfin, les subventions versées aux associations, collectivités et entreprises ont parfois été harmonisées au plus haut niveau existant, engendrant de nouveaux coûts supplémentaires pour les collectivités. La prochaine réforme territoriale n’a qu’à bien se tenir.
Les fusions de régions ont pour le moment surtout provoqué des surcoûts

Réformes de l’action publique

Temps de travail : les collectivités pro-actives sur l’application du régime légal
Obligatoire au plus tard à partir du 1er janvier 2022, le régime légal du temps de travail est déjà appliqué ou sur le point de l’être par trois-quarts des collectivités locales. C’est ce que souligne la 10ème édition du baromètre RH Randstad. Fait notable, ce sont les grandes collectivités qui sont en retard : seuls 31% des conseils régionaux et départementaux appliquent le régime légal contre 80% des communes. Par ailleurs, Randstad recense également le ressenti des décideurs locaux face aux nouvelles mesures énoncées par la loi de transformation de la fonction publique. Si une large majorité se dit favorable à la rémunération au mérite (78%) et au mécanisme de rupture conventionnelle (67%) ils ne sont que 33% à plébisciter le recours à des contractuels pour des postes de direction.
Temps de travail : les collectivités rentrent dans le rang et commencent à s’aligner sur le privé

Et si on imaginait la ville du futur ?
La congestion urbaine, la durabilité, le réchauffement climatique et la sécurité sont les principales préoccupations d’une ville. Face à ces défis le journaliste Jérôme Colombain imagine la ville du futur. Ainsi par exemple, les transports en commun seront plus sûrs et fluides, tandis que le titre de transport sera remplacé par la reconnaissance faciale. Des transports volants et des tunnels à propulsion (exemple : Boring Company d’Elon Musk) verront également le jour. Pour lutter contre le réchauffement, on peut imaginer que les infrastructures soient recouvertes de peintures capables de faire baisser la température. Grace à l’IA et aux objets connectés, les services seront certainement réorganisés : collecte des poubelles à la demande, lumières qui se déclenchent au mouvement … En 2030, l’espace urbain pourrait ainsi avoir bien changé.
Nouveau monde. Non polluante, agréable à vivre… A quoi ressemblera la ville du futur ?

Actualité des collectivités

Quelles parades face au tourisme de masse ?
Avec 89,4 millions de visiteurs l’année dernière, la France est la première destination touristique au monde. En tant que telle, elle n’échappe malheureusement pas au phénomène grandissant du surtourisme. Cette concentration, voire saturation des endroits touristiques est souvent synonyme d’effets néfastes sur l’environnement, mais également sur la qualité de vie des riverains. En attendant que le groupe de travail interministériel rende ses conclusions fin d’année sur le développement d’un tourisme durable, des responsables locaux du tourisme prennent les devants. Ainsi, par exemple la commune du Mont Saint-Michel développe des offres pour désengorger le site en proposant des activités tout au long de l’année. A Paris, des associations organisent des visites de lieux plus confidentiels de manière à disperser les touristes. Dans le Sud, le Président du parc national des Calanques régule la fréquentation et encourage des moyens de transport à faible impact. Des mesures indispensables pour éviter également que le surtourisme nuise à l’attractivité des sites touristiques français.
Comment la France lutte contre le surtourisme

Montée des eaux : la France en première ligne en Europe
Une hausse de 1,10 mètre du niveau de l’océan en 2100 …c’est l’annonce dans son dernier rapport, du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). Un chiffre en constante progression qui s’explique en partie par la hausse des émissions de gaz à effet de serre. Ce constat est d’autant plus alarmant que la densité de la population littorale en France ne cesse d’augmenter. Le ministère de la Transition écologique estime d’ailleurs à 1,4 million les résidents et à 850 000 les emplois qui seraient menacés par la submersion marine et par l’érosion. Mais ce n’est pas tout : une montée des eaux d’un mètre aura des conséquences sur les routes, les voies ferroviaires, les centrales électriques, le réseau internet… Face à cette urgence, une mission parlementaire sur l’adaptation des territoires littoraux à l’évolution des traits de côte a été lancée avec pour objectif de trouver des solutions durables.
Montée des eaux : la France littoralement menacée

Pour aller plus loin

Instagram : un réseau de plus en plus en vogue pour les collectivités
La montée en puissance des réseaux sociaux n’a pas échappé aux collectivités territoriales, qui s’engagent de plus en plus dans cette voie. Parmi les différents canaux disponibles, c’est Instagram (réseau préféré des 16-35 ans) qui enregistre la plus forte progression avec aujourd’hui 88% des grandes villes présentes sur ce réseau social, basé sur la photo. L’Observatoire social media des territoires a d’ailleurs décidé de scruter les comptes de 80 collectivités pour décerner les Hashtags d’Or 2019. Basés sur sept critères, ces Hashtags ont permis de distinguer, selon leur taille et leur nature, les collectivités suivantes : Trouville sur Mer, Mâcon, Lyon, AUNIS Atlantique, Cergy Pontoise, Rennes Métropole, Loire Atlantique et Occitanie. De manière générale, le jury composé de spécialistes de la communication territoriale dresse un bilan très positif des usages, lignes éditoriales et engagements des collectivités sur Instagram.
Les collectivités de plus en plus à l’aise avec Instagram
 

Tweeter

Envoyer

Partager

Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, Tous droits réservés