Newsletter Mai/Juin 17



 
LE MEILLEUR DE L’ACTUALITÉ 
Juin 2017



Open data : premiers résultats de l’expérimentation
 

Opendata France a présenté lors d’une rencontre publique réunissant 130 représentants locaux, un premier bilan de l’expérimentation open data, qui mobilise depuis le mois de janvier neuf collectivités locales. L’objectif de cette restitution étant de favoriser les échanges entre des acteurs intéressés et des spécialistes, partenaires de l’étude, sur la portée de la démarche, les enjeux techniques et la nature des données à rendre publiques. Actuellement le socle commun des données à ouvrir concerne les délibérations, les bâtiments publics, les subventions, les associations et l’état civil. Certains acteurs considèrent que cette liste n’est pas complète, pour d’autres il faut se concentrer en priorité sur les données dont le taux de consultation est important.
Cette rencontre a également démontré les écarts de maturité au sein des collectivités et ainsi souligné l’utilité de ce type d’échanges. Une deuxième restitution est d’ailleurs prévue au mois de septembre à Aix-Marseille.

Collectivités et éditeurs rassemblés pour co-construire l’open data local

 

Economie et financement

Quelle gouvernance pour les entreprises publiques ?
L’Institut Français des Administrateurs (IFA) vient de publier une série de recommandations pour améliorer la gouvernance des entreprises publiques. Rappelant tout d’abord le rôle de l’Etat : un actionnaire comme les autres, qui doit respecter les prérogatives et décisions du management, il recommande de réduire la taille des CA. Ainsi compter entre 10 et 12 membres allégerait leur fonctionnement. Pour limiter le risque de conflit d’intérêt, l’IFA invite les administrateurs indépendants à former un comité ad hoc, gardien de l’intérêt social de l’entreprise dans la prise de décision.
Pour plus d’informations :
La gouvernance des entreprises publiques doit évoluer

Secteur public local : les évolutions des organisations financières
Le cabinet de conseil EY et Régions de France ont mené une étude conjointe sur les défis d’adaptation et de conformité aux nouvelles réglementations, que devra relever le secteur public. Cette étude met en évidence les mutations qu’ont subi les organisations financières locales à l’ère du numérique. L’obligation de dématérialisation des données ou encore la mise en place du Big Data sont des exemples de contraintes auxquelles les directeurs financiers doivent faire face. De nouvelles compétences seront de ce fait requises : gestion du cyber espace, accompagnement dans la transformation digitale…
Consulter l’intégralité de l’étude ici :
Les organisations financières 4.0 Quels défis pour le secteur public ?

 

Réformes de l’action publique

Les DRH militent pour la modernisation de la fonction publique
L’Association des Directeurs de Ressources Humaines des Grandes Collectivités Territoriales (ADRHGCT) a présenté son projet de simplification, assouplissement et modernisation de la fonction publique. Pour répondre à l’évolution sociétale, l’association souligne la nécessité de repenser les statuts. Elle propose un assouplissement des interventions des commissions administratives paritaires ou du conseil de discipline. Un rééquilibrage du système de rémunération et une clarification du temps de travail doivent également faire partie des éléments à revoir.
Les DRH de grandes collectivités veulent moderniser le statut… pour mieux le défendre

Fonction publique : des axes d’amélioration de la santé au travail
Le plan d’action pluriannuel d’action 2017 vise la prise en compte de la sécurité et sûreté au travail dans le secteur public. Trois axes sont à améliorer : la prévention, le suivi et l’exposition. Parmi les mesures à mettre en place il est important d’installer une communication claire sur les règles existant. Le plan d’action souligne également la nécessité de revoir le fonctionnement du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT). Le renforcement de la politique de santé au travail doit s’appuyer sur la formation des agents qui assurent ce type de fonction et réviser les dispositifs et outils dont ils disposent.
La santé au travail, nouvel enjeu des employeurs publics

Actualité des collectivités

Les musées du XXI siècle : piliers de la vie culturelle
A l’occasion de plusieurs forums organisés partout en France, la mission Musée du XXIe siècle a initié une réflexion commune des 1 128 Musées de France sur les points d’attention et amélioration à entreprendre. Parmi les préoccupations les plus citées on retrouve les formations, jugées inadaptées, la transition numérique, le statut même des enseignes, ainsi que leur mode de gestion. La mission a par la suite formulé dans un rapport quelques recommandations de réorganisation des modes de fonctionnement, afin d’être en adéquation avec la réforme territoriale. Elle souligne la nécessité de mutualiser les musées, les rendre collaboratifs et les moderniser.
Les musées du XXIe siècle seront collaboratifs et diversifiés

Smart city : le rôle clé des collectivités
Dans son rapport « De la Smart City au Territoire d’intelligence » l’ancien député du Maine-et-Loire, Luc Belot détaille sa vision de la ville moderne, intelligente, et le rôle qu’y jouent les collectivités. C’est à elles que revient d’engager au niveau local des collaborations et échanges de tous les acteurs, à évaluer les besoins en termes de connectivité ou encore à recenser les données d’intérêt territoriales. L’ancien député propose également de travailler sur la numérisation des factures émises, d’améliorer la formation à la cybersécurite ou encore de développer le crowdsourcing.
Vous pouvez consulter l’intégralité du rapport ici :
De la Smart City au Territoire d’intelligence 
Les collectivités territoriales, garantes du bien commun au cœur des smart cities ?

Pour aller plus loin

CV anonyme : le Canada fait le test dans la fonction publique
Bien ancré dans l’administration britannique, c’est au tour du Canada d’expérimenter le recrutement d’employés de la fonction publique à partir de CVs anonymes. Cette pratique a pour objectif de lutter contre la discrimination à l’embauche : lors du recrutement le CV ne donne aucune indication sur le pays d’origine ou le sexe du candidat. Le processus sera tout d’abord testé par les ministères de la Défense, de l’Environnement et des Affaires étrangères. Une commission spéciale jugera de son efficacité avant un déploiement plus large au sein de l’administration canadienne.
Discrimination à l’embauche: Le Canada teste le CV anonyme dans la fonction publique

Tweet

Forward

Share

Copyright © 2017 Arengi, All rights reserved.